--------------------------- Pensée-semence ---------------------------  

Vous ne pouvez résoudre un problème à partir du même niveau de conscience duquel il a été créé.   Albert Einstein

Recherche sur le site



Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Suivez-nous
Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique

Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 570863 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

15. L'univers physique - L'esprit de bébé



 

L’ESPRIT DU BÉBÉ

" Je n’ai que sept semaines "



" Pour l’instant, mon âme vit dans un monde divin, mais les cellules qui formeront mon corps commencent à prendre forme. Du point de vue physique, je ne ressens rien encore, je ne vis que des émotions. Je sais qui est ma mère, mon père, ma famille. Je peux venir les voir quelques instants et m’en retourner. Je sais déjà ce qu’ils pensent de moi."

" Dans le monde divin, je parle avec l’Être suprême pour vraiment comprendre ce qui m’arrive et ce qui m’arrivera. Il est très important pour moi de me sentir appuyé dans les cieux, car revenir sur la Terre pour s’améliorer est toujours une grande étape. Pour ce, je reçois l’enseignement de certains esprits. C’est à l’Être suprême que je pose les questions concernant ma vie terrestre et mon karma."

 

2e mois


L’âme en voie d’incarnation est en contact avec " l’Être suprême " pour planifier son existence à venir. Lors de ces contacts, les tâches nécessaires à sa croissance sont considérées et le karma permettant de les accomplir est déterminé en provoquant des rencontres favorables à ce dessein. Ce travail d’une vie est généralement défini comme une tâche personnelle à mener à bien.

Les conseils qu’une âme reçoit de " l’Être suprême " dépendent de sa maturité. Les parents choisis pourvoiront à l’environnement nécessaire à l’expérience physique. Ce choix détermine le mélange d’énergies qui constitueront par la suite le véhicule dans lequel l’âme s’incarnera pour accomplir sa tâche. Ces énergies sont dosées de façon très précise. L’âme sera équipée exactement de ce qui lui convient pour y parvenir.

Elle est donc chargée, à titre personnel, d’apprendre quelque chose pendant sont incarnation. Elle est aussi assujettie à une tâche « mondiale » comportant la nécessité d’une offrande au monde. Le dessein de l’âme est si bien unifié que l’accomplissement de la tâche personnelle libère des énergies permettant d’appuyer son obligation envers le monde.


Le plan de vie comporte beaucoup de probabilités permettant le libre arbitre. À l’édification de cette vie se mêle l’action de la loi de cause à effet. Nous créons, littéralement, ce que nous voulons. Et ce que nous voulons existe dans le conscient, l’inconscient, le surconscient d’essence divine et l’inconscient collectif. Nous créons à titre personnel comme en groupe. Bien entendu, il existe des groupes plus importants, à l’intérieur desquels s’en créent d’autres, plus restreints. Tous participent au grand œuvre de l’expérience de vie créative. Dans ce sens, le karma est la relation de cause à effet, mais à long terme.

Après ce " planning ", l’âme entame un lent processus qui lui fait perdre peu à peu conscience du monde spirituel ou divin.



" J’ai dix semaines "



" Je ne ressens rien encore physiquement, et je vis presque toujours dans le monde divin. Je suis en période d’acceptation de retour. Je n’ai pas eu encore de recommandation ou de discussion avec l’Être suprême en ce qui a trait à ma vie terrestre. Mon esprit n’est pas dans le ventre maternel, mais, quand je viens voir ma famille, ma mère, mon père, je les visite comme un esprit le fait. Je les regarde quelques secondes et, par la suite, je vais à nouveau dans le monde divin. "

" Je commence à exercer moins de contrôles sur mes promenades et sur mes agissements dans les cieux. Je me rends souvent dans un lieu d’enseignement où j’apprends ce qui m’arrivera physiquement, ce que sera la vie terrestre. Je peux également aller dans un lieu de recueillement ou dans le clos d’amour pour méditer. Je sais que petit à petit j’oublierai ces sites. Déjà, mon énergie se transforme et je deviens maladroit quand je veux accéder à des endroits autres que les lieux d’enseignement, de recueillement et de visite de mes parents. "

" À l'endroit d’enseignement, nous ne sommes pas seuls. Tous les autres esprits qui naîtront sur la Terre viennent aussi en ce lieu. Malheureusement, certaines âmes éprouvent de la mélancolie. Car la première émotion que nous ressentons, c’est le sentiment d’être bienvenus. Certaines âmes ne sont pas acceptées de leurs futurs parents et le ressentent. "

" A vous, les parents de futurs enfants, prenez le temps de réfléchir et dites à l’être nouveau qui s’en vient qu’il fait déjà partie de la famille, que vous l’attendez avec impatience. C’est le premier message d’amour et le premier enseignement à lui offrir. Acceptez tout de suite votre enfant. "


" J’ai maintenant treize semaines "



" Je commence sérieusement à être mélangé. Je ne sais plus trop ce qui se passe dans les autres lieux divins. J’assiste à un enseignement spécifique qui m’apprend que je serai un être physique et spirituel. Ici, nous ne vivons que l’aspect spirituel, nous oublions que nous avons déjà eu un corps physique. Mais voilà, je commence à le sentir ce petit corps. C’est bizarre, je me sens moins léger. "

" Quand je viens voir ma famille, je reste peu de temps. Je préfère les regarder dormir, car je me sens plus près d’eux la nuit. Pendant la journée, j’ai de la difficulté à prendre contact, à saisir leurs émotions. J’avoue aussi que je me sens malhabile. Auparavant, j’avais la permission de voyager comme un esprit, je pouvais venir voir les terriens, ressentir leurs émotions, et ce, même le jour. Mais voilà qu’aujourd’hui j’éprouve plus de difficulté. Je sens de la confusion en moi, surtout en ce qui concerne le monde divin. C’est normal, car j’oublie peu à peu. Je suis troublé. "

" Je retourne dans le clos d’amour pour apprendre ce que je devrai améliorer au cours de ma vie terrestre. "

 

  

3e et 4e mois ~ le foetus bouge dans le ventre de sa mère. [1]



" J'ai maintenant cinq mois environ "



" Maintenant, je vis avec ma famille. Je demeure avec ma mère dans son ventre. J’ai désormais les idées plus claires. Auparavant mes pensées étaient trop embrouillées et j’ai dû me recueillir et réfléchir, car je vivais tour à tour de la peine et de la joie. De la peine de quitter momentanément le monde divin, et de la joie de me permettre d’évoluer davantage dans le monde terrestre. Mais il m’a fallu du temps pour comprendre les émotions diverses qui m’habitaient."

" J’apprends à vivre non seulement en esprit, mais aussi avec un petit corps. Je m’accorde des périodes de silence, sous forme de méditation, pour améliorer mon côté terrestre. Je vis avec les émotions de la famille, j’entends vaguement les bruits autour. Je perçois plutôt l’atmosphère qui règne. "

" Je n’ai plus de communication directe avec l’Être suprême, mais je sais qu’Il existe, qu’Il est là. La période de formation du fœtus nous amène à oublier ce qui se passe dans les cieux, elle nous permet de nous autoanalyser et de travailler sur nous-mêmes. Il est certain que, si nous pouvions sortir et nous promener en tant qu’esprit jusqu’à l’accouchement, nous oublierions beaucoup moins le monde divin. "


"Je connais maintenant mon karma. J’apprécie énormément d’être encouragé à m’améliorer sur la Terre. Nous sommes des êtres qui veulent évoluer et, quand notre entourage nous aide en ce sens, cela nous fait beaucoup de bien."

 

 

 

5e mois


" J’aurai bientôt six mois et demi "

 
" En réalité, je n’ai aucune idée du temps. En esprit, je demeure toujours dans le ventre maternel. Cependant, je peux exceptionnellement me rendre dans le clos d’amour, mais seulement dans la mesure où je veux clarifier un renseignement sur ma vie future ou sur mon passé. "

" Je commence à vivre physiquement. Je sens des membres qui bougent et qui font partie de moi. Je ne sais comment cela se fait, car ce n’est pas volontaire. "

" Pour l’instant, je suis pour ainsi dire dans une période d’observation. J’ai toutes les connaissances qu’il faut pour améliorer ma prochaine vie, alors j’observe. Je me pose moins de questions quant à ma vie passée, et même à propos de celle qui vient. Je me souviens du moment où j’ai appris quel était mon karma. J’étais tout à l’excitation de faire de mon mieux pour m’améliorer et désireux d’avancer. Maintenant, je me sens plus calme. J’observe mes gestes, je suis attentif à ce que j’entends et à ce que je ressens du monde extérieur. L’innocence pourrait bien définir également ma période actuelle. "

 

 

 

6e et 7e mois


" Les dernières semaines de ma croissance "


" Je ne pourrai plus communiquer avec l’Être suprême. Je serai livré à moi-même pour faciliter ma prise de conscience personnelle. Petit à petit, j’oublierai mon passé et préparerai mon entrée dans le monde terrestre. Je préparerai mon positionnement dans le ventre maternel et devrai accepter de laisser la période de gestation afin de vivre ma première étape physique : soit l’accouchement. En somme, l’accouchement représente le geste physique de l’acceptation morale de venir au monde."


 

  

8e et 9e mois

 

 

Retour.pngLaSuite.png

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 24.01.2009 @ 09:28
Dernière modification : 25.10.2013 @ 06:43
Catégorie : 15. L'univers physique
Page lue 4480 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^