Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique


AVIS

9 février 2017: L'outil de recherche des noms d'astéroïdes du site "True-Node Astrology" est de nouveau NON disponible . Cependant, vous pouvez utiliser la liste du MPC  en utilisant la fonction Ctrl+F ou encore "Recherche" de votre fureteur... cette liste étant toujours à jour. 


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 450913 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes - Hylonomé et Cyllare (gr. Centaure)

Article de la série "09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes"

 

 


 
Astéroïdes du groupe des Centaures
Hylonome n° 10370 et Cyllarus n° 52975


Les amants
Hylonome et Cyllare


 
Franz von Stuck, 1893



 
Une tendresse égale unit les deux amants
 
Hylonomé était l'épouse de Cyllare, elle était avec lui, au mariage de Pirithous , roi des Lapithes, et de Hippodamie, lorsque le combat se déchaîna. Cyllare fut tué par un trait lancé par une main inconnue. Hylonomé était a son côté, et, ne pouvant supporter de ne pas être avec son bien aimé, elle se précipita sur le même javelot qui avait tué son grand amour.


Ovide, Métamorphoses, XII 393 - 419

[393] "Ta beauté, si toutefois ta forme peut mériter ce nom, ne te sauve point, jeune Cyllare, au milieu de ce tumulte affreux. Un blond duvet commence à briller sur ton menton. L'or de tes blonds cheveux sur ton cou se déroule flottant. La fraîcheur de ton teint montre un heureux mélange et de force et de grâce. Ta tête, tes bras, tes mains, ton buste entier, semblent être l'ouvrage d'un habile artiste. Tout ce qui est homme en toi est parfait ; tout ce qui tient du coursier n'est pas moins admirable. Si l'on te donne la tête et le cou du cheval, tu égaleras en beauté le coursier de Castor. Ta croupe est élégante, ton poitrail noble et relevé ; ton poil a le noir luisant du jais ; ta queue et tes jambes sont d'une blancheur éclatante.

Parmi les filles des Centaures, mille avaient voulu lui plaire. Mais la seule Hylonomé obtint de lui un tendre retour. De toutes ses compagnes, hôtesses des forêts, elle est la plus aimable. Son amour, ses serments, ses caresses, ont subjugué Cyllare. Elle est aussi belle que lui. L'ivoire lisse ses cheveux légers ; elle y place le romarin, ou la violette, ou les roses ; quelquefois des lis blancs les couronnent. Chaque jour, dans l'onde pure d'une fontaine qui rafraîchit les bois de Pagasa, deux fois elle plonge sa tête, deux fois elle baigne son corps. Une riche fourrure s'attache avec grâce sur son épaule, ou descend à gauche sur son sein. Une tendresse égale unit les deux amants ; ils errent côte à côte sur les montagnes ; la nuit, le même antre les réunit. Ils étaient venus ensemble au festin des Lapithes, et côte à côte ils combattaient tous deux".


[419] "Un trait part à leur gauche ; on ignore qui l'a lancé. Il s'y enfonce au-dessous du sein de Cyllare ; il effleure son coeur : à peine est-il retiré, son cœur et son corps sont glacés par le froid du trépas. Hylonomé le reçoit mourant dans ses bras. Elle étend sa main sur sa blessure et cherche à la fermer ; elle joint sa bouche à sa bouche, et veut retenir son âme fugitive. Il expire : soudain elle remplit l'air de ses plaintes douloureuses, que les cris des combattants empêchent d'arriver jusqu'à moi. Elle incline son sein sur le fer qui vient de percer Cyllare, et tombe et meurt en embrassant son époux".
 

Johann Ulrich Krauss, Edition 1690
 


 
ASTRO~nomie~logie
 
Hylonome n° 10370, est le 6e membre du groupe des Centaures à être découvert et Cyllarus n° 52975, le 22e.
 
Hylonome fut découvert le 27 février 1995 à 12 : 05 AM, heure normale d'Hawaii, par David C. Jewitt et Jane X. Luu à l'observatoire de Mauna Kea, Hawaii, États-Unis (155 O 28 - 19 N 49). Le petit astre reçut alors l'étiquette temporaire 1995 DW2. Il se situait alors 4° 42 en Balance (tropical), signe sous la régence traditionnelle de Vénus, ésotérique d'Uranus, et hiérarchique de Saturne. 1er décan en symbiose avec Balanace/Vénus.
 
Cyllarus fut découvert le 12 octobre 1998 par Nichole Danzl et Arianna Gleason, à l'observatoire Steward, Kitty Peak-Spacewatch, Arizona, États-Unis (111 O 35'48 / 31 N 57'30). Il reçut l'étiquette temporaire 1998 TF35. Il se situait au moment de sa découverte 18°33 en Taureau (tropical), signe sous la régence traditionnelle de Vénus, ésotérique et hiérarchique de Vulcain. 2e décan en symbiose avec Vierge/Mercure.


 

 Information sur le groupe des Centaures

 
Contrairement aux astéroïdes de la ceinture principale, et les transneptuniennes "classique" du disque de Edgeworth-Kuiper,  qui évoluent sur des orbites relativement circulaires, tous les petits astres appartenant au groupe des Centaures,  évoluent sur de curieuses orbites instables. Certains évoluent, entre les orbites de deux planètes voisines, tel Chiron qui se balade entre Saturne et Uranus. D'autres orbitent entre les deux extrêmes de cette zone, soit entre Jupiter et la bordure du disque de Edgeworth-Kuiper. Les astronomes ont observés toutes les combinaisons orbitales entre Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

L'orbite de Hylonome l'amène à croiser celles des deux géantes jumelles bleues, Uranus et Neptune, venant effleurer la frise intérieure du disque de Edgeworth-Kuiper. Son cycle orbital est de 125.3611 ans.
 
 

du parcour de Hylonome

 
Cyllarus possède un parcourt orbital l'amenant à croiser celui d'Uranus et à pénétrer le disque de Kuiper. Son cycle orbital est de 133.6501 ans


du parcour de Cyllarus

 


Références




Éphémérides de Hylonome & Cyllarus

 


Leurs vitesses de déplacement étant extrêmement lentes,
il est inutile d’ajuster les nombreuses données,
à moins de vouloir obtenir une information de très haute précision.

Vous n’avez qu’à changer la date et cliquer sur



 

Illustrations tirées du site Salvate


 
 

Outils pour les éphémérides courtoisie de
True-Node Astrology Tools - site de Jonathan Dunn

 

 

Article de la série "09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes"

Date de création : 29.01.2009 @ 15:28
Dernière modification : 16.01.2014 @ 21:39
Catégorie : 09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes
Page lue 3642 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^