Vous êtes sur une page du site

 

 

Cliquez sur la bannière pour accéder à la page d'accueil du site

 

 

L’astrologie... c'est quoi ?

Le point de vue ésotérique

 
 

 

 

Les maîtres considèrent l’être humain, ainsi que chacun des astres, comme un soi qui vit dans un organisme physique, ce qu’on appelle un microcosme, et pour eux, puisque Dieu et l’être humain sont inséparables, il n’existe pas de séparation entre l’individuel et l’universel.


"La direction, le savoir, l’expérience véritables viennent d’en haut.

Depuis des temps immémoriaux, les Initiés, les grands Maîtres de l’humanité se transmettent toujours et transmettent à leurs disciples le même savoir : ils enseignent que de l’atome jusqu’aux archanges et jusqu’à Dieu, la vie est une hiérarchie ininterrompue d’êtres liés entre eux, chacun constituant une partie de cet immense organisme vivant qu’est l’univers.

Et nous, les humains, nous nous trouvons insérés quelque part dans cette échelle des créatures. Au-dessus et au-dessous de nous se trouvent des êtres liés à nous. Que nous le sachions et le voulions ou non, ce lien existe.

Mais il est essentiel que nous en soyons conscients et que nous travaillions à entrer en relation avec les êtres au-dessus de nous qui nous entraîneront toujours plus haut."


Omraam Mikhaël Aïvanhov


En tant qu'individu, nous vivons notre propre vie à l'intérieur d'un corps physique. Nous réagissons à nos propres impressions, nous répondons aux influences et aux impacts de l'extérieur. À notre tour, par l'intermédiaire de notre corps éthérique, nous émanons des influences, nous transmettons certaines formes de radiation.

Parce que notre corps éthérique individuel n'est pas un véhicule humain isolé et séparé, nous affectons notre environnement et les gens avec lesquels nous entrons en contact.

Nous sommes, tous individuellement, la manifestation diversifiée de la famille humaine et faisons parties intégrantes de son corps éthérique qui forme une entité, à laquelle nous donnons le nom « d'humanité ».

Elle-même, par l'entremise de son corps éthérique, est une partie intégrante du corps éthérique d'un astre que l'on appelle « La Terre ». Les planètes sont les corps d'entités spirituelles qui ont pris la responsabilité d'un corps physique planétaire afin de se perfectionner et d'évoluer au travers cette expérience et collaboration avec les habitants de cet astre. L'entité transmet alors sa vibration à la sphère matérielle et à ses habitants. 

Cette entité «  planétaire », tout comme l'être humain, n'est point isolée des corps éthériques des autres astres. L'ensemble des astres, y compris le corps éthérique du Soleil, constitue le corps éthérique d'une entité d'une grandeur phénoménale, que l'on appelle le « SYSTÈME SOLAIRE ». 

Au travers cette trame intervient une circulation incessante d'énergie et de force. C'est la vie et son influence, les radiations et les émanations de cette entité et leurs effets conjugués sur notre vie planétaire, sur la nature et sur les civilisations humaines en évolutions, que l'on considère être la base scientifique des théories astrologiques, mais limitées à ce seul système.

La science de l'astrologie, qui est la science des relations, est beaucoup plus vaste et non limitée à notre unique système solaire. Celui-ci fait partie intégrante d'une vie encore plus grande qui s'exprime au travers le corps éthérique de notre galaxie, la « Voie lactée ».  

Notre Voie lactée et la galaxie d'Andromède sont les structures dominantes d'un amas de galaxie que les scientifiques appel « le Groupe Local ».

Notre "Groupe Local" est attiré gravitationnellement vers le centre du « superamas de la Vierge », qui domine complètement notre petit coin de l’univers. 

Le superamas de la Vierge est le plus remarquable amas de galaxies répertorié à ce jour (2008). Il est de beaucoup plus grand que n'importe quel autre groupe dans un rayon de 100 millions d'années-lumière. Ce superamas regroupe environ 150 grandes galaxies et au moins un millier de galaxies naines répertoriées à ce jour.

Notre superamas de la Vierge ainsi que d'autres gros amas sont entrainés vers un point de notre univers appelé le « Grand attracteur ». Cette masse, encore mal définie par nos scientifiques, possède une force gravitationnelle équivalente à celle d'un superamas contenant plus de dix mille fois notre Voie lactée.  

De nombreuses équipes de scientifiques ont recherché la masse responsable de cette attraction, mais jusqu'a l'an 2000, le « Grand Attracteur » était un grand mystère pour les scientifiques, puisqu’il semblait ne contenir aucune masse importante. Depuis, ce qu’ils ont découvert, c’est une densité de galaxies deux fois supérieure à la normale alors qu’ils ont dénombré plus de 600 galaxies dans la région du Grand attracteur. Selon les scientifiques, le « Grand attracteur » contiendrait environ 4000 amas de galaxies. Les galaxies découvertes à ce jour font donc partie des plus brillantes, les milliers d'autres étant trop petites, trop pâles ou voilées par le plan de notre galaxie. 

 

Est-ce que les futures découvertes de nos scientifiques permettront d’identifier éventuellement un autre point d’attraction « central »?

Quoi qu’il en soit, tous ces amas de galaxies forment un tout inséparable, un gigantesque réseau de possibilités interactives et entremêlées que l’on appelle « l’espace ».

La sagesse antique nous enseigne que l'espace est une « entité », et l’astrologie ésotérique traite de « la vie » de cette entité, avec ces forces et ces énergies, ces impulsions et ces rythmes, ces cycles, ces temps et ces saisons.

 

Texte inspiré et adapté du livre d'Alice A.Bailey - Astrologie ésotérique

Information et illustration concernant le Grand attracteur extrait du site Luxorion

 

 

La vision scientifique de l'univers

 


Une vision de l'Univers (Simulation )
courtoisie de cite-des-sciences

Thunderbolts of the gods

 L'omniprésence de l'énergie électrique dans l'univers

Vidéo en anglais d'une durée de 60 minutes 

cliquez sur l'illustration pour accéder à la vidéo sur Vimeo

 

 

 

POSITION SUR LE CERCLE ZODIACAL TROPICAL ~ 2013 SIDÉRAL ~ FAGAN
Centre galactique (Voie lactée) 27° 02' 08 Sagittaire 02° 06' 58 Sagittaire
Centre du superamas de la Vierge 01° 14' 06 Balance  06° 18' Vierge
Centre du Grand attracteur (Abell 3627) 14° 13' 16 Sagittaire 19° 18' 06 Scorpion

Références: logiciel Zet 8 PRO

 

 

 

La Lyre du Québec / CopyCentered ~ Offert gratuitement sans condition

mise a jour 8 février 2013